[Date Prev][Date Next] [Thread Prev][Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

Re: Brevet logiciel et devenir de Debian



Le 25.12.2004 13:52:42, claude a écrit :
Raphaël 'SurcouF' Bordet a écrit :
[...]
Ce n'est peut-être pas la place mais y'a des choses que je ne peux laisser passer, notamment l'amalgame communisme et dictature stalinienne. Je rappellerai juste que la LCR est plutôt troskyste (même si ça a bien évolué) et que justement la raison d'être était de s'opposer à la dérive dictatoriale du socialisme en URSS.

Ne serait-on pas en train de se hasarder quelque peu en dehors des surjets de conversations qui devraient faire l'objet de cette liste ? Je veux parler, bien sûr, de linus et des logieciels libres en général et de Debian en particulier.

Il est sans doute vrai qu'en grattant bien on va pouvoir y trouver une relation. mais il faut vraiment bien gratter.

Il y a, j'en suis persuadé, des endroits de la toile oùl'on a le loisir de s'exprimer sur le sujet et ce serait sans doute mieux pour tous.



C'est bien pourquoi je n'ai pas dit "communisme" mais "socialisme soviétique". Ne serait-ce parce que l'URSS n'a jamais été communiste mais socialiste (au vrai sens du terme): le socialisme étant l'étape précédant le communisme qui reste utopique (puiqu'il ne faudrait que des Etats socialistes...). D'ailleurs, le fait de vouloir imposer à tout le monde le même mode de fonctionnement est contre la liberté de chacun et son libre-arbitre. Votre position est plutôt bancale...

Je crois que certains feraient bien de relire leurs classiques, à commencer par le "Manifeste du Parti Communiste"... Dire que le socialisme à la soviétique est le "vrai socialisme", ça me fait vaguement pouffer de rire. Au mieux, il s'agit (selon le "Manifeste...") de capitalisme d'Etat, *première étape vers le socialisme*.

Que le communisme nécessite que le monde entier soit constitué d'Etats socialistes n'est pas un prémisse à son édiction, mais plutôt un simple constat (relativement récent), compte-tenu de l'imbrication (croissante) des relations commerciales et financières entres les pays.

L'exemple le plus proche d'un fonctionnement communiste est certainement celui d'une partie de la République Espagnole, dans les années de guerre civile : certaines régions ont fonctionné (plutôt bien, semblerait-il si l'on en croit les survivants de la dictature franquiste) selon un mode très proche de ce que tu décris comme un communisme utopique... Pas de bol, par contre, eux se déclaraient anarchistes :-p

Quant à la diatribe sur le mode de fonctionnement soi-disant imposé à tout le monde - même si je suis d'accord sur l'amputation des droits civiques que cela implique - je serais curieux de connaître tes sources (hum... peut-être hors-liste ;)

Amicalement,
claude


Jean-Luc

Attachment: pgpxLVMO1S1TT.pgp
Description: PGP signature


Reply to: