[Date Prev][Date Next] [Thread Prev][Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

Re: Brevet logiciel et devenir de Debian



Le 20.12.2004 15:42:36, Pascal BOYER a écrit :
Selon "Jean-Luc Coulon (f5ibh)" <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>:

Le 20.12.2004 15:00:14, Pascal BOYER a écrit :
>
> Bonjour tout l'monde,
>
> Sûrement un grand nombre d'entre vous on lu que le conseil Européen
va
> tenter
> (et très très vraissemblablement réussir) à faire passer en force,
> cette nuit
> (mardi à 10h le vote aura eu lieu) la loi sur les brevets logiciels
au
> milieu
> de votes consacré à la pêche !
>
>

http://www.toolinux.com/news/communaute/brevets_logiciels_du_passage_en_force_du_projet_de_directive_cette_semaine_a_bruxelles_ar5662.html
>

http://www.toolinux.com/news/communaute/les_brevets_logiciels_passeront-ils_de_force_ar5660.html
>
> Içi un lien important pour ceux qui se sentent concerné par le
sujet
> et
> qui
> veulent une fois de plus apportéer leur soutient sous forme de
> pétition:
> http://linuxfr.org/~itstimetogo/16454.html
>
>
> J'espère que les miliers de "Linuxien" n'oublieront pas ce qui va
ce
> passer
> lorsqu'il sera temps de mettre un bulletin de vote dans l'urne du
> référendum
> pour la nouvelle constitution eupéenne.
> Je rappelle d'ailleur qu'en ce qui concerne la nouvelle
constitution
> européen,
> le problème est identique à celui de la loi sur les brevet:  à
savoir
> que dans
> les deux cas, il sera quasiment IMPOSSIBLE de revenir en arrière.
> Pour les brevets parce que tout est prèvu pour qu'une limitation
> ultérieure soit
> impossible.
> Pour la consistution eurpéenne parce qu'il faudra un accord de TOUS
> les
> gouvernements (leur réprésentants) pour changer quoi que se soit à
la
> constitution. Ce qui bein sûr, à 25, n'arrivera plus !
>
> Mise à part que je suis absolument écoeuré, dégouté, et aussi un
peu
> abattu par
> la tournure antidémocratique que prend l'organisation de l'espace
> européen, je
> voudrais bien connaitre votre sentiment sur le devenir de Debian
(et
> d'une
> façon générale de linux) une fois cette loi adoptée ?

Justement : les problèmes politique se règlent dans l'urne... enfin
jusqu'à présent. Et il semble que la majorité ne soit pas constituée
de
linuxiens convaincus... Dura lex, sed lex.

Pour ceux qui ne parlent pas la langue de Jule (césar):
Dura lex, sed lex = La loi est dure, mais c?est la loi.

Cela dit, Jean Luc, je crois qu'il serait extrèmement réducteur de dire
que
cette loi ne concerne que les Linuxiens.
Les enjeux de cette loi dépassent complètement Linux. Linux n'en est
que
l'icône, le porte drapeau.

Comme on est sur une liste Debian, donc linux, j'ai volontairement fait la réduction.

Quand on devra payer pour que nos enfants apprennent que 2+2=4 on
n'aura pas
l'air con !

Franchement, je suis catastrophé de voir à quel point tout ce qui peut
être un
tant soit peu démocratique est bafoué sur cette putain de planète.
Linux n'en est que le nième exemple.
Mais je crois que si cette loi passe, ce qui ne fait plus de doute, ce
sera la
dernière fois que je mettrais un quelconque espoir dans l'avènement de
quoi que
ce soit de démocratique.
Et je deviendrais ainsi un vieux con sans illusions. C'est à ça qu'on
voit qu'on
est vieux. Quand on ne crois plus en grand chose de grand.

Voir ma remarque ci-dessus. Volontairement, restons sur le domaine linux et Debian. Les autres problèmes, bien qu'ils soient aussiimportants sinon plus se doivent d'être traités ailleurs.


Et l'avenir de Linux dans tout ça, tu le vois comment ?
Qu'est-ce que va devenir une entreprise comme Mandrake ?

Mandrake est une entreprise commerciale. Elle se plie-donc aux lois du marché.


Pascal


Jean-Luc

Attachment: pgpe7t6jnfLYz.pgp
Description: PGP signature


Reply to: