[Date Prev][Date Next] [Thread Prev][Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

Re: [HS] Mensuel complet ?



Le 19.07.2004 15:51:14, Denis Bodor a écrit :
« On Mon, Jul 19, 2004 at 01:14:20PM +0000, Jean-Luc Coulon (f5ibh)
« wrote:

[ ... ]
« Oui, d'accord (décidement).
«
« - Combien de pages constituaient cette publication ?
« - Avec combien d'intervenants ?
« - Faisait-elle vivre l'UTE ?
« - Le dépassement d'un délai donnée provoquait-il la rupture d'une
« commande
« pour quelques 40000 exemplaire chez un imprimeur ?
« - Ce même dépassement de délai réduisait-il la période de
« disponibilité de
« la publication pour les lecteurs ?

Cette publication était un outil de travail pour des commissions de normalisation européennes. Elle ne faisait sans doute pas vivre l'UTE. Mais certaines personnes en vivaient (en vivent) .... Si elle arrive trop tard, on ne peut pas tenir la réunion. Il était déjà assez difficile comme ça de réunir des participants de différents pays sans être obligés de réorganiser une réunion. Bref : le délai était impératif et la publication trimestrielle. Mais que le délai soit d'un mois de 3 mois ou d'un an, mon expérience montre que le résultat est toujours le même : on n'a la matière qu'au dernier moment.

«
« > « Pour ce qui est des ouvrages techniques les impératifs de temps
« ce
« > « compte en semaines ou en mois (si pas davantage). Pour un
« mensuel,
« > « il
« > « n'est pas rare de travailler à la journée sinon la demi-journée.
« > Le temps presse, sans doute, mais confier le magazine à un ou deux
«
« > relecteurs avant le « bon à tirer » permettrait de le soulager de
« la
« > plupart des fautes grossières.
«
« Tu ne vas, peut-être, pas me croire mais la relecture avant mise en
« page
« et après mise en page existe. De plus, la relecture avant le BAT
« (bon à
« tirer), n'est pas le moment où l'on fait une relecture. L'ozalid
« précède
« le bon à tirer mais ne sert, théoriquement, qu'à vérifier
« l'agencement
« des pages.
«
« Je le dis et le le répète. Il faut comparer ce qui est comparable.
« Les
« risques, les implications et les moyens ne sont pas les même.
«
« ++
«
« PS : je ne connai pas le domaine mais si, "f5ibh" est bien un
« identifiant radio-amateur, peut-être connais-tu un magazine mensuel
« d'une technicité equivalente à celle de LM via-à-vis de GNU/Linux
« pouvant accéder au niveau de correction que tu souhaite. Fait-il
« parti
« d'un "gros groupe" aux ressources humaines conséquentes ?

Je ne comprends pas trop la question. Est-ce qu'il s'agit de revue de radio dont vous parlez ?

Je suis effectivement radioamateur. Il y a plusieurs revues traitant du sujet, les principales sont :

Radio REF : c'est une revue associative, organe officiel du REF Union, on y trouve des articles techniques qui font l'objet d'une relecture... Mais elle n'a pas à proprement parler de but commercial. Les auteurs sont des membres de l'association, donc bénévoles.

Mégahertz : de très bonne tenue. Très petite boîte. Cette publication a été victime de nombreux remous de par le passé. Elle fonctionne aujourd'hui sans problème particulier si ce n'est qu'elle repose sur les épaules d'une seule personne.


Pour en revenir à LVM, je comprends bien toutes les raisons. Mais expliquer ne suffit pas. Il est à mon avis *nécessaire* de viser à améliorer la qualité.

- Lorsqu'un exemplaire sort avec des articles en vert clair sur vert foncé avec des caractères d'une taille ridicule, on s'en apreçoit (je vous l'ai écrit d'ailleurs) et on corrige le tir... On ne fait pas la même chose 6 mois plus tard avec du beige à la place du vert.

- Une relecture rapide permet de corriger toutes les grosses fautes, celles qui se jette à vos yeux : les participes passés à la place des infinitif et vice-versa, l'accord de ces participes passés. Si en un quart d'heure, j'en relève un par minute, je me demande le type de correction que cherchent à apporter ceux qui en font la relecture. (mon expérience à ce sujet : celui qui relit dans le but de corriger les fautes de français ne doit s'occuper *que* de cela et pas de corriger le *contenu* de l'article. Le contenu étant de la responsabilité de l'auteur. Si on s'attache à *lire la revue*, on va fatalement ne voir que le contenu et pas la forme. Ce n'est pas le but des relectures).


--
		- Jean-Luc
«
« --
« Denis Bodor

Attachment: signature.asc
Description: PGP signature


Reply to: