[Date Prev][Date Next] [Thread Prev][Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

[RFR] ddp://manuals.sgml/project-history/project-history.fr.sgml



Le mercredi 20 juillet 2005 à 11:05 +0200, Thomas Huriaux a écrit :
> Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr> (18/07/2005):
> > > D'autre part, j'utilise dans ce document le passé simple à de nombreuses
> > > reprises, quand cela me semble mieux traduire l'idée exprimée en VO que
> > > le passé composé.
> > 
> > C'est toujours le cas :)
> 
> Et c'est toujours aussi « moche » dans un document technique, avec
> l'apogée lors des « nous utilisâmes », « nous fournissâmes », ...
> 
> Voici une grosse relecture, j'en referai sûrement une quand tu auras
> intégré et retravaillé mes propositions.

Cette fois-ci c'est la bonne !

Une version retravaillée ainsi qu'une resynchronisation avec la VO (plus
de détails sur sarge, etc..).

Sur les sorties PS/PDF de ce sgml, je trouve assez macabre que la table
des matières ne soit développée que sur les événements importants, càd
les décès. On ne voit que ça de la page (page 3)..

Merci pour vos relectures.

-- 
Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>

Attachment: project-history.fr.sgml.gz
Description: GNU Zip compressed data

--- project-history.fr.sgml.old	2005-08-23 17:17:54.000000000 +0200
+++ project-history.fr.sgml	2005-08-23 17:15:43.000000000 +0200
@@ -6,7 +6,7 @@
 <author>Patrice Karatchentzeff <email>p.karatchentzeff@free.fr</email>
 <author>Simon Paillard <email>simon.paillard@enst-bretagne.fr</email>
 
-<version>2.5 (dernière révision le 6 Septembre&nbsp;2004)</version>
+<version>2.5 (dernière révision le 10&nbsp;août&nbsp;2005)</version>
 
 <abstract>
 Ce document décrit l'histoire et les buts du projet Debian.
@@ -58,13 +58,13 @@
 <p>
 Debian est responsable de la création de l'<url id="http://www.spi-inc.org";
 name="organisation de soutien du logiciel dans l'intérêt public">, une
-organisation à but non lucratif établie à New-York. La SPI fut fondée pour
+organisation à but non lucratif établie à New-York. La SPI a été fondée pour
 aider Debian, et toute autre organisation du même type, à développer et
 distribuer du matériel et du logiciel libre. Entre autres choses, la SPI
 fournit un mécanisme autorisant le Projet Debian à accepter des dons
 déductibles d'impôt aux États-Unis.
 
-<p>Pour plus d'information sur les logiciels libres, voir le <url
+<p>Pour plus d'informations sur les logiciels libres, voir le <url
 id="http://www.debian.org/social_contract"; name="Contrat Social de Debian"> et
 les lignes directrices des logiciels libres de Debian, ou la page <url
 id="http://www.debian.org/intro/free"; name="Que veut dire libre pour Debian ?">
@@ -79,13 +79,13 @@
 Ian avait l'intention de faire de Debian une distribution qui serait réalisée
 de manière ouverte, dans l'esprit de Linux et de GNU (pour plus de détails,
 lisez son manifeste disponible en annexe de ce document). La création de Debian
-fut sponsorisée par le projet GNU de la FSF pendant un an (de
+a été sponsorisée par le projet GNU de la FSF pendant un an (de
 novembre&nbsp;1994 à novembre&nbsp;1995).
 
 <p>
 Debian voulait être élaborée soigneusement et consciencieusement, maintenue et
-supportée avec autant d'attention. Cela commença par un petit groupe de hackers
-du logiciel libre, puis qui grandit pour devenir une grande communautée organisée
+supportée avec autant d'attention. Cela a commencé par un petit groupe de hackers
+du logiciel libre, puis qui grandit pour devenir une grande communauté organisée
 de développeurs et d'utilisateurs.
 
 <p>
@@ -118,29 +118,33 @@
 
 <chapt id="leaders">Direction
 
-<p>Debian eu plusieurs chefs depuis ses débuts en&nbsp;1993.
+<p>Debian a eu plusieurs chefs depuis ses débuts en&nbsp;1993.
 
 <p>
-Ian Murdock fonda Debian en août&nbsp;1993 et mena le projet jusqu'en
+Ian Murdock a fondé Debian en août&nbsp;1993 et a mené le projet jusqu'en
 mars&nbsp;1996.
 
 <p>
-Bruce Perens dirigea Debian d'avril&nbsp;1996 à décembre&nbsp;1997.
+Bruce Perens a dirigé Debian d'avril&nbsp;1996 à décembre&nbsp;1997.
 
 <p>
-Ian Jackson dirigea Debian de janvier&nbsp;1998 à décembre&nbsp;1998.
+Ian Jackson a dirigé Debian de janvier&nbsp;1998 à décembre&nbsp;1998.
 
 <p>
-Wichert Akkerman dirigea Debian de janvier&nbsp;1999 à mars&nbsp;2001.
+Wichert Akkerman a dirigé Debian de janvier&nbsp;1999 à mars&nbsp;2001.
 
 <p>
-Ben Collins dirigea Debian d'avril&nbsp;2001 à avril 2002.
+Ben Collins a dirigé Debian d'avril&nbsp;2001 à avril 2002.
 
 <p>
-Bdale Garbee dirigea Debian d'avril&nbsp;2002 à avril 2003.
+Bdale Garbee a dirigé Debian d'avril&nbsp;2002 à avril 2003.
 
 <p>
-Martin Michlmayr fut élu en mars&nbsp;2003 et est notre chef de projet actuel.
+Martin Michlmayr a dirigé Debian de mars&nbsp;2003 à mars&nbsp;2005.
+
+<p>
+Branden Robison a été élu en avril&nbsp;2005 et est notre chef de projet actuel.
+
 
 </chapt>
 
@@ -159,10 +163,10 @@
 
 <p>Debian&nbsp;0.93R6 (novembre&nbsp;1995)&nbsp;: apparition de
 <prgn>dselect</prgn>. Ce fut la dernière version de Debian au format a.out. Il
-y avait environ 60 développeurs.  Le premier serveur master.debian.org fut
+y avait environ 60 développeurs.  Le premier serveur master.debian.org a été
 construit par Bdale Garbee et hébergé par HP, parallèlement au développement de
 la version&nbsp;0.93R6. Le déploiement d'un serveur maître explicite, sur
-lequel les développeurs Debian construiraient chaque version, conduisit
+lequel les développeurs Debian construiraient chaque version, a conduit
 directement à la création d'un réseau de miroirs Debian, et indirectement au
 développement de nombreuses politiques et procédures utilisées aujourd'hui pour
 gérer le projet.
@@ -177,17 +181,17 @@
 constituaient pas la version&nbsp;1.0 de Debian, mais une version de
 développement précédente qui n'était que partiellement au format ELF, ne
 s'amorçait probablement pas correctement, et ne représentait pas la qualité
-d'un système Debian officiel.  Pour éviter la confusion entre cette version
-prématurée et la version réelle de Debian, le projet Debian renomma sa version
-suivante «&nbsp;Debian 1.1&nbsp;».  La version prématurée de Debian&nbsp;1.0
+d'un système Debian officiel. Pour éviter la confusion entre cette version
+prématurée et la version réelle de Debian, le projet Debian a renommé sa version
+suivante «&nbsp;Debian 1.1&nbsp;». La version prématurée de Debian&nbsp;1.0
 sur cédérom n'est pas reconnue et ne devrait pas être utilisée.
 
 <p>
 Debian&nbsp;1.1 <em>Buzz</em> (juin&nbsp;1996)&nbsp;: ce fut la première
-version de Debian portant un nom de code. Il fut choisi, comme tous les autres
+version de Debian portant un nom de code. Il a été choisi, comme tous les autres
 par la suite, d'après les personnages du film <em>Toy Story</em>... et dans le
 cas présent d'après celui de <em>Buzz Lightyear</em> (Buzz l'éclair). À ce moment,
-Bruce Perens succède à Ian Murdock dans la direction du projet Debian, et Bruce
+Bruce Perens succèdait à Ian Murdock dans la direction du projet Debian, et Bruce
 travaillait alors pour Pixar, la société qui produisait ce film... Cette version
 était 100% ELF, utilisait le noyau Linux&nbsp;2.0 et contenait 474&nbsp;paquets.
 
@@ -199,7 +203,7 @@
 
 <p>Debian&nbsp;2.0 <em>Hamm</em> (24&nbsp;juillet&nbsp;1998)&nbsp;: nom extrait
 du cochon du film. Première version de Debian à supporter l'architecture 68k de
-Motorola.  Cette version (dirigée par Ian Jackson comme chef de projet) fit la
+Motorola. Cette version (dirigée par Ian Jackson comme chef de projet) fit la
 transition vers la bibliothèque libc6, proposait plus de 1500&nbsp;paquets et
 comptait 400&nbsp;développeurs.
 
@@ -209,12 +213,12 @@
 Cette version, lorsque Wickert Akkerman était chef du projet, contenait environ
 2250&nbsp;paquets sur deux cédéroms officiels et incluait <prgn>apt</prgn>, la
 nouvelle interface de gestion de paquets. Largement imité, apt réglait les
-problèmes engendrés par la croissance continuelle de Debian, et établit un
+problèmes engendrés par la croissance continuelle de Debian, et a établi un
 nouveau paradigme de l'obtention et de l'installation de paquets sur des
 systèmes d'exploitations Open Source.
 
 <p>Debian&nbsp;2.2 <em>Potato</em> (15&nbsp;août&nbsp;2000)&nbsp;: nom de "M.
-Tête de Patate" du film. Cette version ajouta le support des architectures <url
+Tête de Patate" du film. Cette version a ajouté le support des architectures <url
 id="http://www.debian.org/ports/powerpc/"; name="PowerPC"> et <url
 id="http://www.debian.org/ports/arm/"; name="ARM">. Alors que Wichert était
 toujours chef du projet, cette version comportait plus de 3900&nbsp;paquets
@@ -234,7 +238,6 @@
 que les problèmes de licence de QT étaient résolus. Cette version (avec Bdale
 Garbee récemment élu chef du projet) contenait environ 8500&nbsp;paquets
 binaires sur 7&nbsp;cédéroms dans la version officielle.
-</chapt>
 
 <p>Debian&nbsp;3.1 <em>Sarge</em> (6&nbsp;juin&nbsp;2005)&nbsp;: nom du sergent
 des Hommes de l'Armée de Plastique Vert. Aucune nouvelle architecture n'a été
@@ -248,72 +251,74 @@
 Alors que Branden Robinson venait juste d'être élu chef du projet Debian, cette
 version comportait plus de 15&nbsp;000 paquets binaires sur 14&nbsp;cédéroms
 dans la version officielle, préparés par plus de 1600 développeurs Debian.
+</chapt>
 
 
 <chapt id="detailed">Détail des versions
 <sect>Les versions&nbsp;0.x
 <p>
 Debian est né en août&nbsp;1993 grâce à Ian Murdock, alors étudiant à
-l'université de Purdue. Debian fut soutenue par le projet GNU de la <url
+l'université de Purdue, aux États-Unis. Debian fut soutenue par le projet GNU de la <url
 id="http://www.fsf.org"; name="Free Software Foundation">, l'association créée
 un an auparavant par Richard Stallman et associée à la <em>Gnu Public
 License</em> (NDT&nbsp;: Licence Publique Générale) (GPL), de
 novembre&nbsp;1994 jusqu'à novembre&nbsp;1995.
 
 <p>
-Les versions&nbsp;0.01 jusqu'à&nbsp;0.90 de Debian furent produites entre août
+Les versions&nbsp;0.01 jusqu'à&nbsp;0.90 de Debian ont été publiées entre août
 et décembre&nbsp;1993. Ian Murdock écrivait alors&nbsp;:
 
 <p>
-«&nbsp;La version&nbsp;0.91 de Debian sortit en janvier&nbsp;1994. Elle avait
-un système de gestion de paquets primitif qui permettait aux utilisateurs de
-manipuler les paquets mais n'autorisait pas grand chose d'autres (il ne
+«&nbsp;La version&nbsp;0.91 de Debian a été publiée en janvier&nbsp;1994. Elle
+avait un système primitif de gestion de paquets qui permettait aux utilisateurs
+de manipuler les paquets mais n'autorisait pas grand chose d'autre (il ne
 possédait certainement pas de dépendances ou d'options analogues). À partir de
 ce moment-là, quelques dizaines de personnes travaillaient sur Debian, même si
-je devais toujours assembler les versions moi-même. La version&nbsp;0.91 fut la
+je devais toujours assembler les versions moi-même. La version&nbsp;0.91 a été la
 dernière version faite de cette manière.&nbsp;»
 
 <p>
-«&nbsp;Une grande partie de l'année&nbsp;1994 fut consacrée à organiser le
+«&nbsp;Une grande partie de l'année&nbsp;1994 a été consacrée à organiser le
 Projet Debian de façon à ce que les autres puissent plus directement
 contribuer, comme pour la réalisation de <prgn>dpkg</prgn> (Ian Jackson fut
-très largement responsable de cette dernière). Si je me souviens bien, il n'y
-eut pas de version officielle en&nbsp;1994, bien que nous en eûmes un certain
+très largement responsable de cette dernière). Si je me souviens bien, il n'y a
+pas eu de version officielle en&nbsp;1994, bien que nous en ayons eu un certain
 nombre en interne, à chaque fois que nous progressions dans l'avancement de la
 distribution.&nbsp;»
 
 <p>
-«&nbsp;La Debian&nbsp;0.93, en version&nbsp;5, sortit en mars&nbsp;1995 et fut
-la première version "moderne" de Debian&nbsp;: il n'y avait jamais eu autant de
-développeurs (bien que je ne puisse me rappeler combien), chacun maintenait ses
-propres paquets et <prgn>dpkg</prgn> était utilisé pour installer et maintenir
-tous ces paquets après l'installation du système de base.&nbsp;»
+«&nbsp;La Debian&nbsp;0.93, en version&nbsp;5, sortit en mars&nbsp;1995 et a
+été la première version «&nbsp;moderne&nbsp;» de Debian&nbsp;: il n'y avait
+jamais eu autant de développeurs (bien que je ne puisse me rappeler combien),
+chacun maintenait ses propres paquets et <prgn>dpkg</prgn> était utilisé pour
+installer et maintenir tous ces paquets après l'installation du système de
+base.&nbsp;»
 
 <p>
 «&nbsp;La Debian&nbsp;0.93, en version&nbsp;6, sortit en novembre&nbsp;1995 et
-fut la dernière version au format a.out. Il y avait environ
+a été la dernière version au format a.out. Il y avait environ
 60&nbsp;développeurs pour maintenir les paquets de la version&nbsp;0.93R6. Si
-je me souviens bien, <prgn>dselect</prgn> fit son apparition dans cette
+je me souviens bien, <prgn>dselect</prgn> a fait son apparition dans cette
 version...&nbsp;»
 
 <p>
-Ian Murdock fit aussi remarquer que la Debian&nbsp;0.93R6 «&nbsp;... fut ma
-version favorite de Debian&nbsp;» bien qu'il admit la possibilité d'être de
-parti pris, alors qu'il stoppa de travailler activement sur le projet en
+Ian Murdock fait aussi remarquer que la Debian&nbsp;0.93R6 «&nbsp;... a été ma
+version favorite de Debian&nbsp;» bien qu'il admette la possibilité d'être de
+parti pris, alors qu'il avait arrêté de travailler activement sur le projet en
 mars&nbsp;1996 durant la pré-production de la Debian&nbsp;1.0. Cette dernière
 fut renommée 1.1 pour éviter toute confusion avec un fabricant de cédérom qui
-nomma faussement 1.0 une version précédente. Cet incident mena au concept
-d'images ISO "officielles", de façon à éviter aux vendeurs ce genre de bévue.
+avait nommé faussement 1.0 une version précédente. Cet incident mena au concept
+d'images ISO «&nbsp;officielles&nbsp;», de façon à éviter aux vendeurs ce genre de bévue.
 
 <p>
 Durant le mois d'août&nbsp;1995 (entre la version&nbsp;0.93R5 et 0.93R6 de
-Debian), Hartmnut Koptein débuta le premier portage de Debian pour la famille
+Debian), Hartmnut Koptein a débuté le premier portage de Debian pour la famille
 des Motorola m68k. Il disait que «&nbsp;de nombreux paquets étaient construits
 autour de l'architecture i386 ("petit-boutiste", -m486, -O6 et tout ce genre
-d'options de la bibliothèque libc4) et que ce fut un travail énorme que d'avoir
+d'options de la bibliothèque libc4) et que cela a été un travail énorme que d'avoir
 une base de paquets de départ sur ma machine (un Atari Medusa 68040,
-32&nbsp;MHz). Après trois mois (en novembre&nbsp;1995), je mis à disposition
-200 paquets, sur les 250&nbsp;disponibles, tous pour la bibliothèque
+32&nbsp;MHz). Après trois mois (en novembre&nbsp;1995), j'ai mis à disposition
+200&nbsp;paquets, sur les 250&nbsp;disponibles, tous pour la bibliothèque
 libc5&nbsp;!&nbsp;».  Plus tard, il commença un autre portage avec Vincent
 Renardias et Martin Schulze, pour la famille des PowerPC.
 
@@ -329,17 +334,17 @@
 
 <p>
 «&nbsp;... on devait être entre la version&nbsp;0.99r8 et 0.99r15 lorsque l'on a
-débuté. Pendant très longtemps, jétais capable de construire un noyau en moins
+débuté. Pendant très longtemps, j'étais capable de construire un noyau en moins
 de 30&nbsp;minutes sur une machine dotée d'un 386 à 20&nbsp;MHz, et j'étais
 ainsi capable d'installer une Debian dans le même temps avec moins de
 10&nbsp;Mo d'espace disque.&nbsp;»
 
 <p>
 «&nbsp;... Je me souviens que l'équipe initiale comprenait Ian Murdock,
-moi-même, Ian Jackson, un autre Ian dont je ne me souviens pas le nom de
-famille, Dan Quinlan, et quelques autres personnes dont je ne me souviens pas
+moi-même, Ian Jackson, un autre Ian dont le nom de famille m'échappe,
+Dan Quinlan, et quelques autres personnes dont je ne me souviens pas
 des noms. Matt Welsh faisait aussi partie du groupe initial, ou l'a rejoint à
-ses tout débuts (il a depuis quitté le projet...). Quelqu'un a crée une liste de
+ses tout débuts (il a depuis quitté le projet...). Quelqu'un a créé une liste de
 discussions et nous nous sommes mis au travail.&nbsp;»
 
 <p>
@@ -371,15 +376,15 @@
 Ian Jackson prit alors bientôt en charge le développement de l'outil
 d'empaquetage, en renommant l'outil en lui-même <prgn>dpkg-deb</prgn> et
 écrivant une interface qu'il appela <prgn>dpkg</prgn> pour faciliter son
-utilisation. Il introduisit les notions de <em>dépendances</em> et
+utilisation. Il a introduit les notions de <em>dépendances</em> et
 <em>conflits</em> du système Debian d'aujourd'hui. Les paquets fabriqués à
 partir de ces outils possédaient un en-tête avec la version de l'outil utilisé
 pour créer le paquet et un fichier à l'intérieur duquel se trouvait l'archive
 sous forme de «&nbsp;<prgn>tarball</prgn>&nbsp;», lequel était séparé de
 l'en-tête par des informations de contrôle.
 <p>
-C'est à ce moment qu'un débat prit forme au sein des membres du projet.
-Certains préconisaient d'abandonner le format spécifique de Debian créé par
+C'est à ce moment qu'un débat a pris forme au sein des membres du projet.
+Certains préconisaient l'abandon du format spécifique de Debian créé par
 <prgn>dpkg-deb</prgn> en faveur du format de l'outil <prgn>ar</prgn>. Après de
 nombreuses versions de formats de fichiers, et autant d'outils d'empaquetage,
 le format <prgn>ar</prgn> fut adopté. La valeur ajoutée de ce changement fut la
@@ -397,33 +402,33 @@
 de Linux sur cédérom nommée «&nbsp;Linux for Hams&nbsp;», qui devait inclure
 tous les logiciels Linux intéressant les opérateurs de radio-amateur.
 Constatant que le coeur du système Debian devait encore être développé de façon
-à correspondre à son projet, Bruce se mit à travailler intensivement sur le
+à correspondre à son projet, Bruce s'est mis à travailler intensivement sur le
 système de base et les outils relatifs à l'installation, en remettant ses
-projets à plus tard. Le travail que fit Bruce sur les outils d'installation
-permit de créer la disquette de secours actuellement utilisée.
+projets à plus tard. Le travail qu'a fait Bruce sur les outils d'installation
+a permis de créer la disquette de secours actuellement utilisée.
 
 <p>
-Ian Murdock constata&nbsp;:
+Ian Murdock raconte&nbsp;:
 
 <p>
 «&nbsp;Bruce fut le candidat naturel à ma succession car il avait maintenu le
-système de base pendant près d'un an. Il put ainsi combler le vide dû au fait
+système de base pendant près d'un an. Il a pu ainsi combler le vide dû au fait
 que le temps que je pouvais consacrer à Debian déclinait rapidement.&nbsp;»
 
 <p>
-Il fut à l'initiative d'un certain nombre de facettes importantes du projet,
+Il a été à l'initiative d'un certain nombre de facettes importantes du projet,
 notamment en coordonnant les efforts pour produire le «&nbsp;<em>Debian Free
 Software Guidelines</em>&nbsp;» et le <em>Contrat Social de Debian</em> ainsi
 que le lancement du «&nbsp;<url id ="http://www.openhardware.org"; name="The
 Open Hardware Project">&nbsp;». Pendant la durée de son rôle de chef de projet,
-Debian gagna des parts de marché et une réputation de plate-forme pour
+Debian a gagné des parts de marché et une réputation de plate-forme pour
 utilisateurs de Linux sérieux et compétents.
 
 <p>
-Bruce Perens fut aussi à l'origine de la création de la <url
+Bruce Perens a été aussi à l'origine de la création de la <url
 id="http://www.spi-inc.org"; name="Software in the Public Interest, Inc.">. Bien
 qu'originellement conçue afin de donner au Projet Debian une entité légale pour
-accepter les dons, ses objectifs évoluèrent rapidement de façon à inclure le
+accepter les dons, ses objectifs ont rapidement évolué de façon à inclure le
 soutien aux projets de logiciels libres en dehors du Projet Debian.
 
 <p>
@@ -449,10 +454,10 @@
 
 <sect>Les versions&nbsp;2.x
 <p>
-Ian Jackson devint le responsable du projet Debian au début de
-l'année&nbsp;1998 et devint tout de suite après vice-président de la
+Ian Jackson est devenu le responsable du projet Debian au début de
+l'année&nbsp;1998 et tout de suite après vice-président de la
 <em>Software in the Public Interest</em>. Après la démission du trésorier (Tim
-Sailer), du président (Bruce Perens) et du secrétaire (Ian Murdock), il devint
+Sailer), du président (Bruce Perens) et du secrétaire (Ian Murdock), il est devenu
 président et trois nouveaux membres furent choisis&nbsp;: Martin Schulze
 (vice-président), Dale Scheetz (secrétaire) et Nils Lohner (trésorier).
 <p>
@@ -510,24 +515,24 @@
 450&nbsp;développeurs Debian.
 
 <p>
-Debian&nbsp;2.2 montra comment un projet de logiciel libre pouvait mener à un
+Debian&nbsp;2.2 a montré comment un projet de logiciel libre pouvait mener à un
 système d'exploitation moderne malgré tous les problèmes liés. Un groupe
 d'intérêt étudia en détail ce processus dans l'article <url
 id="http://people.debian.org/~jgb/debian-counting/"; name="Counting potatoes">,
 dont voici un extrait&nbsp;:
 
 <p>
-«&nbsp;[...] nous utilisâmes le système sloccount de David A. Wheeler pour
+«&nbsp;[...] nous avons utilisé le système sloccount de David A. Wheeler pour
 déterminer le nombre de lignes de code source physiques (SLOC) de
-Debian&nbsp;2.2 (<em>Potato</em>). Nous montrâmes que Debian&nbsp;2.2 contenait
+Debian&nbsp;2.2 (<em>Potato</em>). Nous avons montré que Debian&nbsp;2.2 contenait
 plus de 55 millions de SLOC physiques (presque deux fois plus que
 Red&nbsp;Hat&nbsp;7.1, sortie environ 8 mois plus tard), et démontrant que le
 modèle de développement de Debian (basé sur le travail d'un groupe important de
 développeurs volontaires répartis dans le monde) est au moins aussi efficace
-que d'autres méthodes de développement [...] On montra également que si Debian
+que d'autres méthodes de développement [...] On a montré également que si Debian
 avait été développée avec les méthodes propriétaires habituelles, le modèle
 COCOMO estime que le coût de Debian&nbsp;2.2 aurait été proche de 1,9 milliard
-de dollars américains. De plus, nous fournissâmes une analyse des langages de
+de dollars américains. De plus, nous avons fourni une analyse des langages de
 programmation utilisés dans la distribution (C à 70%, C++ à 10%, LISP et Shell
 à 5%, puis les autres), et des paquets les plus importants (Mozilla, le noyau
 Linux, PM3, XFree86, etc.).&nbsp;»
@@ -542,7 +547,7 @@
 name="activés sur ftp-master"> mi-décembre&nbsp;2000, pour permettre les
 distributions spéficiques, telle que la nouvelle distribution de test
 (<em>Testing</em>) utilisée pour la première fois pour rendre <em>Woody</em>
-prête à être distribuée. Un pool de paquet n'est qu'une collection des
+prête à être distribuée. Un pool de paquets n'est qu'une collection des
 différentes versions d'un paquet donné, depuis lequel de nombreuses
 distributions (actuellement <em>experimental</em>, <em>unstable</em>,
 <em>testing</em> et <em>stable</em>) peuvent extraire des paquets, qui sont
@@ -551,7 +556,7 @@
 <p>Au même moment la nouvelle distribution <em>Testing</em> fut introduite. Le
 principe était de déplacer dans <em>Testing</em> les paquets de
 <em>Unstable</em> annoncés stables, après une période de quelques semaines.
-Ceci fut introduit pour réduire le temps de gel et donner au projet la
+Ceci a été introduit pour réduire le temps de gel et donner au projet la
 possibilité de préparer une nouvelle version à n'importe quel moment.
 
 <p>À cette époque, une partie des sociétés qui distribuaient des versions
@@ -562,29 +567,30 @@
 
 
 <p>Le gel de la version suivante commença le 1er&nbsp;juillet&nbsp;2001.
-Cependant, un peu plus d'un an fut nécessaire au projet pour sortir la version
+Cependant, un peu plus d'un an a été nécessaire au projet pour sortir la version
 suivante, en raison de <url
 id="http://lists.debian.org/debian-devel-announce-0104/msg00004.html";
 name="problèmes dans les disquettes d'amorçage">, de l'introduction de
 logiciels de chiffrement dans l'archive principale, et des changements de
 l'architecture sous-jacente (l'architecture du dépôt d'entrée des paquets et du
 dépôt de sécurité). Pourtant, pendant ce temps, la version stable
-(<em>Debian&nbsp;2.2</em>) fut révisée jusqu'à sept fois, deux chefs du projet
-furent élus&nbsp;: Ben Collins (en&nbsp;2001) et Bdale Garbee. De plus, le
+(<em>Debian&nbsp;2.2</em>) a été révisée jusqu'à sept fois, deux chefs du projet
+ont été élus&nbsp;: Ben Collins (en&nbsp;2001) et Bdale Garbee. De plus, le
 travail de Debian sur d'autres sujets que l'empaquetage continuait à croître,
 entre autres l'internationalisation, le site web de Debian (plus d'un millier
 de pages) traduit dans plus de 20&nbsp;langues, et le programme d'installation
 de la future version était prêt dans 23&nbsp;langues. Les deux projets internes
 <em>Debian Junior</em> (pour les enfants) et <em>Debian Med</em> (pour les
-cabinets médicaux et la recherche) démarrèrent lors du processus de sortie de
+cabinets médicaux et la recherche) ont démarré lors du processus de sortie de
 <em>Woody</em>, dans l'objectif de rendre Debian adaptée à ces tâches.
 
-<p>Le travail autour de Debian ne fit pas cesser les développeurs d'organiser
-une rencontre annuelle appelée <em>Debconf</em>. La première réunion se tint du
-2 au 5&nbsp;juillet en parallèle des Rencontres du Logiciel Libre (RLL) à
-Bordeaux (France) et regroupa environ quarante développeurs Debian. La seconde
-conférence se déroula le 5&nbsp;juillet&nbsp;2002 à Toronto (Canada) et
-rassembla plus de quatre-vingts participants.
+<p>Le travail autour de Debian n'a pas fait cesser l'organisation
+d'une rencontre annuelle appelée <url id="http://www.debconf.org";
+name="Debconf"> par les développeurs. La première réunion s'est tenue du 2 au 5&nbsp;juillet en
+parallèle des Rencontres du Logiciel Libre (RLL) à Bordeaux (France) et
+a regroupé environ quarante développeurs Debian. La seconde conférence s'est déroulé
+le 5&nbsp;juillet&nbsp;2002 à Toronto (Canada) et a rassemblé plus de
+quatre-vingts participants.
 
 <p>Debian&nbsp;3.0 (<em>Woody</em>) sortit le 19&nbsp;juillet&nbsp;2002 pour
 les architectures de processeurs Intel i386, Motorola 68000, Alpha, SUN Sparc,
@@ -602,27 +608,57 @@
 ????
 -->
 
-<!-- jfs - TBW:
-
-<p>Debian 3.1 (<em>sarge</em>) was released June 6th, 2005 for the
-same architectures than <em>woody</em>, although an unofficial AMD64
-port was released at the same time using the project hosting
-infraestructure provided for the distribution and available at <url
-id="http://alioth.debian.org";>. There were around 15000 binary
-packages maintained by more than one thousand and five hundred Debian
-developers.
-
-Mention gcc-3.2 transition.
-glibc 2.3
-x 4.2?  4.3?
-gnome 2.8
-kde 3.3
-
-mention subprojects since Skolelinux helped develop d-i,
-mention Debian usage all over the world
-mention Ubuntu (Canonical)?
-..>
+<p>Attendant la prochaine publication, les conférences Debian annuelles
+continuaient&nbsp;: la quatrième s'est tenue à Oslo du 18&nbsp;juillet au
+20&nbsp;juillet 2003 avec plus de cent vingt participants, précédée d'un
+<em>Debcamp</em> du 12&nbsp;juillet au 17&nbsp;juillet. La cinquième conférence
+s'est tenue du 26&nbsp;mai au 2&nbsp;juin&nbsp;2004 à Porto Alegre au Brésil et
+a rassemblé plus de cent soixante participants venant de vingt-six pays
+différents. 
+
+<p>Debian&nbsp;3.1 (<em>Sarge</em>) sortit le 6&nbsp;juin&nbsp;2005 pour les
+mêmes architectures que <em>Woody</em>, bien qu'un portage AMD64 nonofficel ait
+été publié au même moment, en utilisant l'infrastructure d'hébergement du
+projet disponible à <url id="http://alioth.debian.org";>. Il y avait alors
+environ 15000&nbsp;paquets binaires maintenus par plus de mille cinq cents
+développeurs Debian.
+
+<p>La version <em>Sarge</em> a connu de nombreux changements majeurs,
+principalement en raison du temps important pris pour stabiliser et publier la
+distribution. Cette version n'a pas seulement mise à jour plus de 73% des
+logiciels fournis dans la version précédente, mais a aussi ajouté plus de
+logiciels que les précédentes versions, en doublant presque de taille, avec
+plus de 9000&nbsp;nouveaux paquets dont la suite OpenOffice, le navigateur web
+Firefox et le client de courriel Thunderbird.
+
+<p>Cette version était livrée avec les séries 2.4 et 2.6 du noyau Linux,
+XFree86&nbsp;4.3, GNOME&nbsp;2.8 et KDE&nbsp;3.3 ainsi qu'un installateur
+flambant neuf. Ce nouvel installateur a remplacé les disquettes d'amorçage
+vieillissantes par une conception modulaire, fournit des installations avancées
+(avec le support RAID, XFS et LVM) avec détection du matériel, et facilite
+ainsi les installations pour les novices, quelque soit l'architecture. Aptitude
+est devenu l'outil sélectionné pour la gestion des paquets. Le système
+d'installation peut aussi se vanter d'un support complet de
+l'internationalisation puisqu'il a été traduit dans environ quarante langues.
+La documentation&nbsp;: le manuel d'installation et les notes de publication,
+ont été rendus disponibles lors de la publication dans dix et quinze langues
+respectivement.
+
+<p>Cette version comprend les efforts des sous-projets Debian-Edu/Skolelinux,
+Debian-Med et Debian-Accessibility, qui ont augmenté le nombre de paquets
+éducatifs, liés au domaine médical ainsi que ceux spécialement conçus pour les
+personnes handicapées.
+
+<!-- Notes:
+Mention more information on subprojects, i.e. Skolelinux helped develop d-i ?
+Mention Debian usage all over the world
+Mention Ubuntu (Canonical)?
 -->
+
+<p>La sixième <em>conférence Debian</em> s'est tenue à Espoo en Finlande du
+10&nbsp;juillet au 17&nbsp;juillet&nbsp;2005 et a rassemblé plus de trois cents
+participants. Des <url id="http://dc5video.debian.net"; name="vidéos"> de la conférence sont disponibles en ligne.
+
 <!--(jfs) NOTE: Xandros is up and running http://www.xandros.com/ and
 so is Lindows http://www.lindows.com/-->
 
@@ -634,13 +670,13 @@
 
 <p>
 Le 11&nbsp;juillet&nbsp;2000, Joel Klecker, aussi connu sous le pseudonyme
-«&nbsp;Espy&nbsp;», décéda à 21&nbsp;ans. Personne ne savait que derrière le
+«&nbsp;Espy&nbsp;», a disparu à 21&nbsp;ans. Personne ne savait que derrière le
 pseudonyme «&nbsp;Espy&nbsp;» sur #mklinux, les listes de diffusions ou les
 canaux de dicussions Debian, il y avait un jeune homme souffrant d'une forme de
 <url id="http://mdausa.org/disease/dmd.html"; name="dystrophie musculaire de
 Duchenne">. La plupart des gens le connaissaient seulement comme «&nbsp;le gars
 de la glibc et du powerpc chez Debian&nbsp;» et n'avaient aucune idée des
-difficultés que Joel combattut. Bien que physiquement réduit, il partagea son
+difficultés que Joel a combattu. Bien que physiquement réduit, il a partagé son
 grand esprit avec les autres.
 
 <p>Joel Klecker (alias Espy) sera regretté.
@@ -665,7 +701,7 @@
 
 <sect1>Mars&nbsp;2001&nbsp;: décès de Christopher Rutter
 <p>Le 1er&nbsp;mars&nbsp;2001, Christopher Matthew Rutter (aussi connu sous le
-pseudonyme «&nbsp;cmr&nbsp;») fut tué à l'âge de 19&nbsp;ans après avoir été
+pseudonyme «&nbsp;cmr&nbsp;») a été tué à l'âge de 19&nbsp;ans après avoir été
 percuté par une voiture. Christopher était un jeune et célèbre membre du projet
 Debian, aidant au portage ARM.
 
@@ -675,10 +711,10 @@
 
 <sect1>Mars&nbsp;2001&nbsp;: décès de Fabrizio Polacco
 
-<p>Le 28&nbsp;mars&nbsp;2001, Fabrizio Polacco décéda d'une longue maladie. Le
+<p>Le 28&nbsp;mars&nbsp;2001, Fabrizio Polacco a disaparu des suites d'une longue maladie. Le
 projet Debian honore son bon travail ainsi que son fort dévouement à Debian et
 au logiciel libre. Les contributions de Fabrizio ne seront pas oubliées, les
-autres développeurs marcheront de l'avant pour continuer son travail.
+autres développeurs iront de l'avant pour continuer son travail.
 
 <p>Fabrizio Polacco sera regretté.
 </sect1>
@@ -687,7 +723,7 @@
 <sect1>Juillet&nbsp;2002&nbsp;: décès de Martin Butterweck
 
 <p>Le 21&nbsp;juillet&nbsp;2002, Martin Butterweck (aussi connu sous le
-pseudonyme «&nbsp;blendi&nbsp;») décéda après avoir combattu la leucémie.
+pseudonyme «&nbsp;blendi&nbsp;») a disparu après avoir combattu la leucémie.
 Martin était un jeune membre du projet Debian, qui avait rejoint récemment le
 projet.
 
@@ -698,12 +734,12 @@
 <sect1>Novembre&nbsp;2002&nbsp;: incendie d'un serveur Debian
 
 <p>Le 20&nbsp;novembre&nbsp;2002 aux environs de 8&nbsp;heures CET, le centre
-des opérations réseau (NOC) de l'Université de Twente pris feu. L'immeuble
+des opérations réseau (NOC) de l'Université de Twente a prit feu. L'immeuble
 avait brûlé depuis la base. Les pompiers avaient abandonné tout espoir de
 pouvoir protéger la zone des serveurs. Le NOC hébergeait satie.debian.org qui
 contenait les archives de sécurité et non-US, de même que les bases de données
-des nouveaux mainteneurs (nm) et de la contrôle qualité (qa). Debian
-reconstruisit ces services sur la machine klecker, qui avait déménagé récemment
+des nouveaux mainteneurs (nm) et de la contrôle qualité (qa). Debian a
+reconstruit ces services sur la machine klecker, qui avait déménagé récemment
 des États-Unis vers les Pays-Bas.
 </sect1>
 
@@ -712,15 +748,30 @@
 
 <p>
 Le 9&nbsp;mai, Manuel Estrada Sainz (alias ranty) et Andr&eacute;s
-Garc&iacute;a (alias ErConde) furent tués dans un tragique accident de voiture
+Garc&iacute;a (alias ErConde) ont été tués dans un tragique accident de voiture
 en rentrant de la conférence sur les logiciels libres tenue à Valence, en
 Espagne.
 
 <p>
-Manuel Estrada Sainz and Andr&eacute;s Garc&iacute;a seront regrettés.
+Manuel Estrada Sainz et Andr&eacute;s Garc&iacute;a seront regrettés.
 
 </sect1>
 
+<sect1>Juillet&nbsp;2005&nbsp;: décès de Jens Schmalzing
+
+<p>
+Le 30&nbsp;juillet, Jens Schmalzing (alias jensen) a été tué dans un tragique
+accident sur son lieu de travail à Munich en Allemagne.
+Il était impliqué dans Debian comme responsable de plusieurs paquets,
+supporteur du portage PowerPC, membre de l'équipe du noyau, et a aidé à migrer
+le paquet du noyau pour PowerPC vers la version&nbsp;2.6. Il maintenait
+également l'émulateur «&nbsp;Mac-on-Linux&nbsp;» et ces modules du noyau, et a
+aidé à la mise au point de l'installateur ainsi qu'aux activités locales à
+Munich.
+
+<p>
+Jens Schmalzing sera regretté.
+
 </sect>
 
 
@@ -738,10 +789,21 @@
 Il est prévu que la version de test (<em>Testing</em>) devienne la prochaine
 distribution stable, de nom de code <em>Etch</em>.
 
-<!--  jfs, TBD
 <p>
-Pour <em>Etch</em>, Debian travaille sur ...
--->
+Pour <em>Etch</em>, Debian travaille à résoudre les <url
+id="http://people.debian.org/~srivasta/Position_Statement.html";
+name="difficultés"> avec la licence «&nbsp;Free Documentation License&nbsp;» (FDL) de la FSF, à faire
+de amd64 une architecture officielle, à introduire un système d'initialisation basé sur les dépendances ainsi que le support de SElinux.
+Les développeurs vont travailler sur beaucoup d'autres points pour <em>Etch</em>, mais ceux-ci ne sont pas encore publiés. Vous pouvez consulter la <url
+id="http://wiki.debian.net/?EtchTODOList"; name="list des tâches pour Etch">.
+
+<p>
+Les autres objectifs pour Etch déjà implémentés comprennent&nbsp;
+l'introduction de l'authentification gpg des dépôts apt (fait en
+juin&nbsp;2005), l'intégration de Xorg dans Debian pour remplacer Xfree86 (fini
+en juillet&nbsp;2005) et l'intégration de marques dans les informations des
+paquets (fait en juillet&nbsp;2005).
+
 </sect>
 </chapt>
 

Attachment: signature.asc
Description: This is a digitally signed message part


Reply to: